Renault-Nissan-Mitsubishi et WeRide.ai vont renforcer leur présence sur le marché chinois des services pour véhicules autonomes.

Suite à une levée de fonds en série A, Alliance Ventures, le fonds de capital-risque de Renault-Nissan-Mitsubishi, est devenu le principal investisseur de WeRide.ai (anciennement JingChi.ai), numéro un chinois de la conduite autonome, spécialisé dans les technologies de niveau 4.

Cet investissement dans le capital de WeRide.ai est le premier d'Alliance Ventures en Chine et s'inscrit dans sa stratégie en faveur des start-up à la pointe des technologies automobiles de nouvelle génération.

Grâce à l'appui d'Alliance Ventures, WeRide.ai va devenir la première start-up chinoise spécialisée dans la conduite autonome de niveau 4 à bénéficier d’un investissement provenant d’un groupe automobile d'envergure mondiale et à former un partenariat stratégique avec lui.

« Les systèmes de conduite autonome sont au cœur des priorités de l’Alliance, conformément à la stratégie en faveur du développement de nouveaux services de mobilité. Les membres de l’Alliance cherchent à déployer ces technologies sur des marchés clés, comme la Chine. Aussi sommes-nous ravis d’aider WeRide.ai à lancer des systèmes totalement autonomes conformes aux exigences du marché chinois. », souligne François Dossa, directeur Alliance Ventures et Open Innovation.

Tony Han, président directeur général et cofondateur de WeRide.ai, ajoute : « Le rapprochement entre Renault-Nissan-Mitsubishi et WeRide.ai n'est pas seulement financier mais également stratégique. Nous sommes convaincus que l'heure de la révolution du transport autonome 2.0 a sonné et que WeRide.ai restera en tête de cette révolution technologique et continuera à proposer des technologies pertinentes et utiles à tous. »

WeRide.ai, qui a été conseillé par Morgan Stanley lors de sa dernière étape de financement, a à cœur de créer une technologie de conduite autonome pour la Chine qui va profondément changer la vision que l'on a de l'automobile, des services de transport et des projets de construction en milieu urbain.

Grâce à ces investissements, WeRide.ai prévoit de déployer un parc de 500 véhicules autonomes en 2019, de cumuler 5 millions de kilomètres en conduite autonome et de procéder à des essais de fonctionnement et de commercialisation à Guangzhou et Anqing avec des partenaires clés. Depuis le lancement des essais de conduite autonome en Chine, les véhicules autonomes de WeRide.ai ont parcouru plus de 60 000 km au total et transporté plus de 3 000 passagers à travers le monde.

Qiming Venture Capital, investisseur principal pré-série A, a participé à la dernière étape de financement aux côtés de Hanfor Capital, Atop Capital, Johnson Electric, Xiaopeng He, Idinvest Partners et OceanIQ Capital.

WeRide.ai, qui compte actuellement plus de 200 salariés dans le monde – dont 70 % d'ingénieurs – est le premier constructeur de voitures autonomes en Chine à utiliser le réseau 5G pour piloter à distance un véhicule sans conducteur. L'objectif de l'entreprise est de lancer des véhicules autonomes dans les villes chinoises d'ici à 2020 et d'être la première à commercialiser à grande échelle des technologies pour véhicules autonomes.

 

Communiqué par l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi