« Malgré le contexte difficile, nous avons réalisé de bonnes performances grâce à des avancées positives en Asie et en Amérique du Nord au cours du premier semestre », a déclaré Bram Schot, Président du Directoire par intérim et membre du directoire AUDI AG en charge des ventes et du marketing. « Le second semestre devrait être intense et riche en défis, avec de nouveaux renouvellements de modèles et la présentation de notre tout premier SUV entièrement électrique, l'Audi e-tron. »

Aux États-Unis, les ventes en juin 2018 ont été équivalentes à celles de juin 2017 (+0,3 %). Avec 19 471 unités vendu le mois dernier, Audi of America a réalisé son 90e mois record consécutif. Aux États-Unis, l'entreprise s'est développée mois après mois et, depuis le début de l'année, elle a livré 107 942 véhicules, soit 4,8 % de plus que lors du premier semestre 2017. Au Canada également, en juin 2018, les ventes Audi ont été équivalentes à celles de juin 2017 (+0,1 %) : 3 859 clients ont reçu leur nouvelle Audi dans le pays. Dans l'ensemble, les ventes en Amérique du Nord ont baissé de 0,5 % au cours du mois dernier. Le solde des ventes au cours des six premiers mois de l'année est néanmoins resté important : pendant le premier semestre, le constructeur aux anneaux a enregistré une hausse de ses ventes de 5,3 % en Amérique du Nord, avec environ 135 000 clients.

En Chine, avec 306 590 livraisons cumulées depuis janvier, les ventes ont été de 20,3 % supérieures à celles de la même période en 2017. En juin, Audi a livré 48 177 automobiles, soit 7,2 % de moins qu'en 2017. L'annonce par le gouvernement chinois d'une baisse des droits de douane sur certaines voitures et pièces détachées a conduit les clients à repousser leur achat d'une nouvelle voiture. Néanmoins, Audi a enregistré une hausse substantielle des ventes de l'Audi A4L (+29,1 % avec 12 763 voitures). Au premier trimestre, les ventes de ce modèle de taille moyenne étaient 65,1 % supérieures à celles de la même période l'an dernier. Depuis le début de l'année, environ un client chinois sur quatre a opté pour la version longue de l'A4. Avec 74 741 voitures vendues, ce modèle est l'Audi la plus prisée dans l’empire du Milieu depuis le début de l'année.

En Europe, la demande a diminué de 1,8 % par rapport à l'an dernier, à environ 78 750 voitures. Les ventes cumulées dans la région, d'environ 439 450 unités, étaient 4,2 % inférieures à celles du premier semestre 2017. En 2018, dans le cadre de l'initiative de renouvellement de sa gamme, Audi va remplacer des modèles qui représentent environ un tiers de ses ventes totales. Alors que les ventes des nouvelles Audi A7 (+41,7 %) et A8 (+21,3 %) ont connu une forte croissance au cours du premier semestre, l'imminence du changement de génération de l'A6, un modèle très prisé des clients professionnels, a continué à peser sur les ventes en Europe (-10,2 %). Le lancement de l'A6 berline est imminent et la nouvelle A6 Avant sera disponible chez les distributeurs européens à la fin de l'été.

En Allemagne, avec 27 603 livraisons en juin, Audi a enregistré une baisse de 2,5 %. Au Royaume-Uni, le deuxième plus grand marché d'Europe, Audi a vendu 14 502 voitures au cours du mois dernier (-4,7 %). Au premier semestre, les ventes au Royaume-Uni (-0,9 % à 89 232 unités) ne sont que légèrement inférieures aux bons résultats de l'an dernier.

Parmi les autres marchés européens clés, l'Espagne (+8,6 % à 5 662 voitures) et l'Italie (+6,8 % à 6 765 voitures) ont connu une hausse des ventes au mois de juin. En cumulé, l'Italie a aussi été parmi les meilleurs marchés européens au cours du semestre (+1,5 % à 35 523 voitures), suivie de l'Espagne avec 31 505 livraisons (+4,1 %).

L'Audi Q2 a donné un bon élan aux ventes européennes. Avec une hausse des ventes de 7,8 % et environ 45 950 unités vendues au cours des six premiers mois de 2018, c'est le troisième modèle le plus populaire chez les clients européens.