Essais

Essais Kia Picanto 1.0 CVVT


Le nouveau Picanto est arrivé ! Du piquant à la sauce italienne nouvelle ? Pas du tout, mais un nom bien chantant et une voiture encore améliorée qui vient toujours d’aussi loin, la Corée. « Y a plus kia l’essayer » pour voir si on va l’adopter.

Kia_Picanto_01Dans la catégorie des petites citadines, il y a actuellement pléthore de choix. Alors quand le moment est venu de passer à l’acte et d’en acheter une, surtout si on se fixe des critères uniquement objectifs et qu’il n’est point question de prestige de badge, certaines tirent leur épingle du jeu. Voyons si cela peut être le cas chez Kia avec la Picanto.

A l'extérieur

Un look résolument moderne, saupoudré d’une touche de sportivité. Voilà ce que j’ai de suite observé en voyant la face avant avec cette calandre béante en deux parties, ces optiques avant imposantes et ces antibrouillards logés dans de grosses «ouïes». Son profil, avec une ligne d’arête partant du passage de roue avant pour se diriger vers les feux arrière en passant par les poignées de porte, me renforce dans cette impression car il donne une allure dynamique à cette voiture. Le look est vraiment charmeur et attachant, avec la petite pointe de sportivité savamment dosée soulignée par les jantes en alliage de 14 pouces au design recherché. Malheureusement, cette citadine ne dispose pas de protections latérales : certes, c’est bien plus beau visuellement, mais l’auto se voulant « citadino-citadine », je crains le pire pour la préservation à terme de sa toilette avec le peu de respect dont font preuve certains usagers des parkings de nos villes.

Kia_Picanto_02A l'intérieur

3 mètres 60 de long, cela ne fait pas un grand empattement. On se pose donc des questions quant au confort. Et pourtant, cette petite voiture est spacieuse et même confortable. A l’intérieur on pourrait se croire dans une voiture de la catégorie supérieure tant l’habitabilité à l’avant est généreuse. L’espace arrière est quant à lui plus restreint mais suffira pour des enfants. Alors non, la finition n’excède pas celle des références de la catégorie tant par la qualité des plastiques utilisés, qui sont encore trop durs, que par la rigueur des assemblages. Néanmoins, l’ensemble est plaisant, moderne et ergonomiquement bien pensé. Le design du tableau de bord étiré en pointe vers la droite est original. Il y manque le thermomètre d’eau mais c’est la tendance actuelle, et tout le monde sait que l’on ne doit pas tirer sur la mécanique à froid… Néanmoins, dans cette finition « Style » (haut de gamme), l’équipement est plus que complet. Quatre vitres et rétroviseurs électriques ; radio/CD réglable au volant ; prise jack, USB et 12 volt ; climatisation automatique ; miroir de courtoisie côté conducteur et de nombreux rangements. Le coffre, sans être monstrueux, permet de charger les courses de la semaine et est modulable de 200 à 870 litres en rabattant les sièges arrière (dossier séparé en deux parties 40:60).

Lire la suite sur : www.wheels-and-you.com