La dynamique commerciale de Volvo Cars s’est poursuivie sur les trois premiers mois de l’année, le constructeur ayant fait part d’une croissance de 9,4 % de ses ventes mondiales sur la période de janvier à mars 2019, par rapport au premier trimestre 2018.

Au total, Volvo Cars a vendu 161 320 véhicules au premier trimestre 2019, avec une hausse des volumes de ventes en Chine, aux États-Unis et en Europe, les trois régions commerciales stratégiques du constructeur.

Cette croissance des ventes sur les trois premiers mois de l’année a été alimentée par une demande soutenue en SUV récompensés de Volvo, en particulier le XC60, suivi du XC40 et du XC90. Les modèles les plus récents du constructeur, le break V60 et la berline S60 construite aux États-Unis, ont également contribué à l’augmentation des volumes.

En mars, Volvo a vendu 67 457 unités, soit une progression de 7 % en glissement annuel.

Les ventes européennes sur les trois premiers mois de l’année 2019 s’établissent à 86 520 exemplaires (+8,8 % par rapport au premier trimestre 2018). Cette croissance tient notamment à la forte demande enregistrée pour les SUV XC40 et XC60 et le break V60. Les ventes totales en mars atteignent 37 325 unités, en hausse de 3,9 % sur un an.

En Chine, le volume des ventes de Volvo au premier trimestre a progressé de 3,9 % par rapport à l’an dernier, avec 29 886 véhicules écoulés. Les moteurs de cette croissance ont été les modèles XC60 et S90 assemblés sur le territoire chinois. En mars, le constructeur a vendu 11 413 unités (+6,7 % en glissement annuel).

Les ventes aux États-Unis sur les trois premiers mois de l’année s’établissent à 22 058 véhicules, soit une progression de 9,8 % par rapport à la même période l’an passé. Cette croissance est portée par les SUV XC90 et XC60. En mars, Volvo a écoulé 9 569 véhicules, soit une hausse de 16,2 % sur un an.

 

Communiqué par Volvo Cars