Volvo Cars s'associe à d'autres constructeurs automobiles, à des prestataires de service et à des gouvernements nationaux dans le cadre d'un projet pilote paneuropéen inédit visant le partage des données de sécurité routière générées par les véhicules et les infrastructures, en vue de rendre les routes plus sûres pour tous.

Le projet pilote, entrepris sous l'égide d'un partenariat public-privé baptisé European Data Task Force, réunit quelques-uns des principaux constructeurs automobiles et prestataires de service européens, ainsi qu'un certain nombre d'États membres de l'UE.

Les partenaires partageront des données anonymisées sur la sécurité ou les services de sécurité fondés sur ces données via une plateforme hébergée sur le cloud. Volvo Cars contribuera au projet pilote en fournissant des données en temps réel issues de son système pionnier de technologies de sécurité connectées Hazard Light Alert (signalement des dangers) et Slippery Road Alert (signalement des routes glissantes).

À titre d'exemple, les constructeurs automobiles participants pourront utiliser ces données pour avertir les conducteurs de la présence d'éventuels dangers sur leur itinéraire, tandis que les prestataires de service pourront communiquer ces informations via leurs services d'info trafic en direct ainsi qu'aux services de circulation gérés par les autorités routières nationales.

Le projet pilote, fondé sur la réciprocité entre pays et entre marques, a pour objectif principal d'améliorer la sécurité routière pour tous. L'European Data Task Force a été créée en 2017 dans ce but précis : rendre la conduite plus sûre pour tous les usagers de la route en plaçant le bien commun avant les profits.

Cela fait plusieurs années que Volvo Cars plaide en faveur d'un partage libre et réciproque de données de sécurité anonymisées. En 2017, son Président et CEO Håkan Samuelsson a défendu l'idée d'un partage de données entre gouvernements et constructeurs automobiles lors d'une conférence à la Commission européenne de Bruxelles.

« Nous pensons que ce genre de données anonymisées devrait être partagé gratuitement, pour le bien de tous et pour le bénéfice général de la société. Cela épargne des vies, du temps et l'argent du contribuable », avait déclaré M. Samuelsson à l'époque. « J'appelle les autres fabricants automobiles et les gouvernements à travailler avec nous pour réaliser un partage de données de ce type sur une échelle aussi large que possible. »

Volvo Cars dispose de son propre système de partage d'alertes permettant aux véhicules Volvo de communiquer entre eux et d'avertir les autres conducteurs en cas d'éventuels dangers ou de portions de routes glissantes à proximité via un réseau cloud. Ces deux fonctionnalités ont été introduites en 2016, et sont désormais disponibles en série sur tous les nouveaux modèles Volvo à travers l'Europe.

Le partage de données de circulation en temps réel peut donner un véritable coup de fouet à la sécurité routière en général et gagnera en impact à mesure que le nombre de voitures connectées augmentera. Depuis l'année dernière, Volvo Cars et Volvo Trucks partagent leurs données pour avertir les conducteurs des dangers proches en Suède et en Norvège.

« Plus nous avons de véhicules qui partagent des données de sécurité en temps réel, plus nos routes deviennent sûres », a déclaré Malin Ekholm, responsable du Volvo Cars Safety Centre. « C'est pourquoi l'European Data Task Force est une initiative d'une importance cruciale. Nous espérons rallier à notre cause encore plus de partenaires partageant notre engagement pour la sécurité. »

 

Communiqué par Volvo Cars